vendredi 7 avril 2017

George Soros, l’ennemi idéal

"Le milliardaire américain d’origine hongroise a mis sa fortune au service de la lutte contre les totalitarismes. La « société ouverte » qu’il promeut est attaquée par ses anciens disciples, à commencer par Viktor Orban, le premier ministre hongrois.
Les images sont réapparues sur Internet en novembre 2016. On y voit Viktor Orban, à la fin des années 1980, jeune et barbu, beau garçon. L’étudiant s’était imposé comme l’un des chefs de file de l’opposition au régime communiste. Au journaliste qui l’interroge sur son parcours, le futur premier ministre ultraconservateur hongrois répond : « J’ai terminé mes études de droit en 1987. Je suis maintenant boursier de la Fondation Soros. » George Soros, le milliardaire américain d’origine hongroise, arrose alors de son argent tout ce que le pays compte d’opposants, de scientifiques ou d’artistes. Son objectif : « provoquer de petites fractures dans le communisme » et préparer l’avènement d’une « société ouverte » démocratique." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire