samedi 20 mai 2017

1955 : le cinéma hongrois se fait une place au soleil avec Korhinta

"Avec Korhinta (Un Petit carrousel de fête), Zoltán Fábri se classe parmi les favoris dans la course à la Palme d’or. Le Festival en est à sa huitième édition, Marcel Pagnol préside le Jury et le cinéma hongrois explose aux yeux du monde entier avec le troisième film d’un réalisateur qui rompt avec les codes d’un cinéma marqué par le stalinisme. Cannes Classics  redécouvre aujourd’hui cette œuvre.
« La terre se marie avec la terre. » Le père de Mari veut la marier avec un paysan, vieux et riche, avec qui il fait des affaires. Mais le cœur de la jeune fille penche en faveur de Máté. Pour vivre cet amour, Mari doit lutter contre son père, contre son village, contre des conventions durement ancrées dans le monde rural." La suite sur festival-cannes.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire