vendredi 26 mai 2017

Robert Capa, pour l’Histoire

"Le 25 mai 1954, il y a maintenant soixante-trois ans, disparaissait Endre Ernő Friedmann, plus connu sous le pseudonyme de Robert Capa. Le photographe de guerre avait commencé son existence à Budapest, en Hongrie, le 22 octobre 1913. Le destin avait décidé que celle-ci s’achèverait par la faute d’une mine antipersonnel dans la Province de Thái Bình, au Viêt Nam. Depuis, tout comme sa compagne Gerda Taro, le reporter de guerre est entré dans la légende, et fait partie du Panthéon des prestigieux membres de l’agence Magnum. À l’occasion de l’anniversaire de la disparition de ce grand Monsieur de la photo, retour sur une carrière menée tambour battant.
C’est dès l’âge de dix-sept ans que Robert Capa, qui s’appelait encore à l’époque Endre Ernő Friedmann, se frotta pour la première fois aux questions de politique. Engagé dans des actions menées par des étudiants de gauche, il fut arrêté par le régime politique sévère dirigeant la Hongrie au début du XXe siècle, et n’obtint sa libération qu’à condition de quitter son pays natal définitivement." La suite sur exponaute.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire