samedi 20 mai 2017

Cannes 2017 - “La lune de Jupiter”, de Kornél Mundruczó, un pamphlet social rageur

"Le Hongrois Kornél Mundruczó déboule en compétition avec un film détonant, mettant en scène un chirurgien cynique en quête de rédemption et qui cherche à sauver un migrant.
Ce type est fou. Kornél Mundruczó est dingue. Il y a trois ans, dans White Dog, il imaginait Budapest envahi par des chiens : sous la houlette d’une sorte de Spartacus, ils entreprenaient une lutte féroce contre les hommes qui, durant des siècle, les avaient humiliés et asservis. La Lune de Jupiter est, à nouveau, un film étonnant, détonant (on l’aime ou on le déteste, pas de juste milieu), totalement impressionnant, incongru jusqu’à l’insolence." La suite sur telerama.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire