samedi 30 septembre 2017

En Ukraine, une loi sur les langues agite les minorités

"Identités - Une loi renforce l’ukrainien comme langue principale. Nombre de communautés s’inquiètent et l’affaire dépasse les frontières.
«En soi, la nouvelle loi apporte des avantages conséquents. Mais ici, elle choque beaucoup de personnes. Il y a des gens qui croient vraiment qu’on va leur interdire de parler le hongrois.» Jointe par téléphone, Katalin Mede est enseignante dans la petite ville ukrainienne de Berehovo, à quelques kilomètres de la frontière avec la Hongrie. Environ 150 000 Hongrois vivent en Ukraine, principalement autour de Berehovo. Katalin Mede estime qu’ils «encaissent le choc» d’une nouvelle loi sur l’éducation adoptée à Kiev. Celle-ci fait de l’ukrainien la langue principale d’éducation obligatoire à partir de l’équivalent de la dernière année de l’école primaire en Suisse. Les nombreuses minorités nationales du pays craignent donc pour leurs droits linguistiques." La suite sur tdg.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire