jeudi 3 mai 2018

Fallait-il inviter le ministre hongrois de la justice à un colloque de l'UCL?

"László Trócsányi est une personnalité controversée. Ministre de la justice dans le gouvernement de Viktor Orban, il affiche régulièrement des positions très dures en matière de contrôle des frontières et de politique migratoire. C'est à ce titre, mais aussi en tant que professeur de l'université de Szeged, en Hongrie, que la Chaire Francqui l'a invité à participer ce vendredi, à l'Université Saint-Louis de Bruxelles, à un colloque international intitulé "Contrôles et hospitalités. Vers des politiques migratoires qui renforcent la démocratie contemporaine".
"C'est un choix concerté avec tous les organisateurs du colloque, l'UCL mais aussi Saint-Louis, Gand, Anvers, la KUL, l'ULB et l'ULG qui sont partenaires de cette chaire Francqui, tient à préciser Sylvie Sarolea, professeure à l'UCL, qui coordonne l'organisation de ce colloque (...) Il est apparu qu'il était important dans le cadre de ce colloque de donner la place à plusieurs points de vue, y compris des points de vue que les organisateurs et les participants ne partagent absolument pas. Mais si tous les points de vues étaient allés dans le même sens, une partie de la recherche universitaire et de la réflexion passe à la trappe. Un point de vue divergeant peut donc être exprimé, pour autant que ce soit dans un contexte où elle soit amenée à entendre tous les autres points de vue". " La suite sur rtbf.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire