mardi 17 novembre 2020

Cinéma. Le palmarès du festival du Film court de Brest - La récompense suprême va à Banality, de Balazs Simonyi,


"La récompense suprême va à Banality, de Balazs Simonyi, grand prix du Film court de la ville de Brest. Un long plan séquence ininterrompu montrant une attaque terroriste dans une journée banale. Un traitement original, « une grande prouesse », loin du pathos et du gore pour un sujet, hélas ô combien, d’actualité.

Ce film a fait l’unanimité auprès des membres du jury. « Je suis bien sûr très heureux. Brest n’est pas une première pour moi, s’enthousiasme le réalisateur – il avait reçu une mention en 2011 pour Finale –, son beau-frère est également breton. Mais aujourd’hui, c’est une grande surprise parce que ce film est vraiment noir et difficile à digérer pour les spectateurs. »

L’idée du scénario lui est venue à partir de sa propre expérience vécue lors de l’attaque du marathon de Boston. La réalisation a été « un désastre complet » qui lui a pris sept ans." Source : ouest-france.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire