samedi 21 novembre 2020

Judit Polgar, la meilleure joueuse d’échecs du monde, confronte son expérience à la série "Le Jeu de la dame"

"Face au succès de la série sur Netflix, la championne hongroise d’échecs est sollicitée par les médias pour commenter la crédibilité des scènes de jeu. Mais contrairement à ce que montre la série, les échecs ne sont d'après elle pas suffisamment ouverts aux femmes, et les joueurs pas toujours très élégants.

La série cartonne depuis un mois sur Netflix : Le Jeu de la dame,  (The Queen’s Gambit en version originale), l’histoire d’une orpheline qui apprend à jouer aux échecs et dont on suit le parcours brillant. L'adolescente parvient à se faire une place dans les tournois internationaux. C’est une fiction, tirée d’un livre, qui se déroule dans les années 1960, à une époque où en réalité, il n’y a jamais eu de championne d’échecs.

Il a fallu attendre la fin des années 1980 pour voir arriver une femme dans les tournois internationaux : en l’occurrence, Judit Polgar, championne qui a pris sa retraite en 2014 et qui depuis quelques jours refait la Une. Le New York Times et CNN l’ont interviewée. Ici en France, L’Equipe lui a consacré un portrait. On la sollicite pour savoir ce qu’elle pense de la série. Est-ce réaliste ? Les parties, les attitudes, sont-elles crédibles ? De quoi faire sourire Judit Polgar, elle qui n’est pas arrivée devant un échiquier par hasard mais a été élevée, entraînée, formatée pour gagner." La suite sur francetvinfo.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire