mardi 3 novembre 2020

Vers l'innommable - L'antisémitisme institutionnel en Hongrie 1920-1944 - Un livre de André Lorant

Note de lecture par Jean-Pierre Frommer

Je pensais avoir eu, à travers mes lectures précédentes, un aperçu à peu près complet de l'antisémitisme en Hongrie entre 1920 et 1944, période qui a précédé l'extermination de plus de 500 000 Hongrois juifs ou considérés comme juifs par les antisémites au pouvoir, j'étais loin du compte.

Ce livre de André Lorant est une véritable gifle pour moi. Je réalise à présent comment et pourquoi ce cancer des sociétés que sont l'antisémitisme ou le racisme s'est immiscé au coeur des institutions de ce pays après le Traité de Trianon qui a suivi la Première Guerre mondiale ayant laissé un tiers des Hongrois hors des nouvelles frontières d'un pays rabougri et après l'écrasement de la Révolution bolchévique de Béla Kun.

C’est un livre indispensable pour ceux qui veulent comprendre ce qui s'est passé et un travail titanesque. Je présume qu’André Lorant a traduit lui même des dizaines de pages de discours au Parlement, de textes législatifs, d’articles des évêques catholiques et réformés et des ministres.

Ce sont les institutions politiques et religieuses du pays dont les textes sont décortiqués ici, qui portent une responsabilité majeure dans l'extermination de plus de 500 000 Hongrois juifs. André Lorant en fait une démonstration éclatante

Les textes antisémites cités par l'auteur sont en effet terrifiants tant ils véhiculent une idéologie raciste immonde appuyée par une rhétorique implacable ayant les apparences de la scientificité, de la culture la plus raffinée. Certains textes dépassent l'entendement et sont, disons-le clairement, pénibles à lire pour un lecteur d'aujourd'hui bercé aux valeurs des droits de l'homme et de l'égalité de tous les êtres humains. En même temps, ces discours ont une étrange résonance avec l'actualité hongroise ou même française quand on pense notamment aux discours qu'on peut lire ici et là sur les réfugiés.

Avec ce livre on pénètre véritablement au coeur de la pensée des dirigeants politiques et religieux hongrois de ces années-là.

Il me faut signaler un certain évêque Ravasz (son nom signifie rusé en hongrois, ça ne s'invente pas). Il tient un discours extrêmement bien construit, ayant l'apparence de la réflexion scientifique élaborée, assis sur une grande culture, donnant donc tous les gages de la vérité fondée sur une élaboration savante mais d'une hypocrisie inouïe, jouant sur deux registres, tantôt pseudo-scientifique et tantôt mystico-religieux, affirmant d'un côté que juifs et chrétiens sont frères au sens de la religion mais bien entendu au plan "scientifique" les juifs constituent une "race" avec des tares qui leur sont propres, décrivant ces tares avec force détails et expliquant qu'on ne peut pas admettre plus d'un certain nombre de juifs dans les professions intellectuelles sauf à pervertir la "race" magyare. On croit rêver ou plutôt cauchemarder.

Il faut lire aussi la méditation de l'évêque Ravasz sur la douleur rédemptrice en mars 1944 au moment où les Allemands envahissent la Hongrie et où les dignitaires des églises hongroises ne peuvent plus méconnaître la réalité des camps de la mort. Douleur rédemptrice, il va sans dire, de ceux qui sont torturés et bientôt exterminés...

Une lecture bouleversante !


Cet ouvrage soutient une thèse fondamentale : du point de vue idéologique et législatif, tout en Hongrie était prêt afin que le génocide des juifs de province puisse s'accomplir en quelques semaines, après l'occupation du pays par les Allemands en mars 1944. L'originalité de ce livre réside dans la publication, pour la première fois en France, de discours officiels des présidents du Conseil successifs, exposés de motifs des lois antijuives, prises de position des hauts dignitaires des Églises chrétiennes, illustrant la politique qui a préparé l'opinion à accepter la privation des droits et d'identité personnelle ainsi que le meurtre des juifs.

Date de publication : 24 août 2020
Broché - format : 15,5 x 24 cm • 384 pages
ISBN : 978-2-343-20833-6
EAN13 : 9782343208336
EAN PDF : 9782140155642
(Imprimé en France)
Prix : 38 € Biographie de l'auteur : Né en 1930 à Budapest, ancien assistant de français à l'université Eötvös Loránd, réfugié politique en France, attaché de recherche au CNRS, docteur d'État de la Sorbonne, André Lorant est spécialiste de Balzac et de Shakespeare, comparatiste des littératures européennes. Professeur honoraire des universités, historien et romancier, il est témoin de la Shoah en Hongrie.

editions-harmattan.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire