vendredi 8 février 2008

Le Kultiplex, un centre dédié à la culture alternative situé au centre de Budapest, devrait devenir un complexe hôtelier.

La culture alternative n'a pas sa place à Budapest
Le Kultiplex, un centre dédié à la culture alternative situé au centre de Budapest, devrait devenir un complexe hôtelier. En dépit du succès de cette forme de culture, le quotidien considère qu'elle fait l'objet d'un certain mépris. "Sous certains aspects, sa situation s'est aggravée depuis les années 1980. Ses centres d'exposition ont dû fermer leurs portes ou sont au plus mal. Mais le plus regrettable, c'est que ce lieu ne semble intéresser personne aujourd'hui. Même l'ancien activiste 'underground' Gábor Demszky, l'actuel maire de Budapest, ne semble pas s'occuper du mouvement 'underground'. Seul 'l'overground', c'est-à-dire les terrains constructibles, semble trouver grâce à ses yeux. L'existence d'une culture dite 'libre', vierge de toute influence politique, ne soulève pas l'enthousiasme des politiciens. C'est pourquoi cette lutte contre la cupidité des élites politiques ne laisse entrevoir guère plus d'espoir que celle que nous avons menée contre le Parti [communiste]. Toutefois, rien n'est encore interdit, au moins en théorie." Magyar Hirlap
Source Courrier International du 8 février 2008

Lors d'une conférence de presse donnée le 7 février après-midi, Tibor Bakács a déclaré qu'une vague de protestation allait démarrer de la part des associations contre la fermeture du Kultiplex de Budapest, si d'ici la fin du mois ils n'obtenaient pas une nouvelle implantation pour les participants de cette structure...
L'association ÓVÁS! a pris aussi cet immeuble sous sa protection. Selon eux, "il s'agit vraisemblablement de l'un des derniers immeubles de style Bauhaus des années 30, qui remplit un rôle culturel important depuis plusieurs décades, sa sauvegarde du point de vue de la société est vraiment important. Le Kultiplex représente un lieu de rencontre et de convivialité important de la culture alternative, ou si on veut un lieu culte", écrivent-ils."

Ma délutáni sajtótájékoztatóján Bakács Tibor Settenkedő bejelentette, hogy a budapesti Kultiplex bezárása ellen civil tiltakozási hullám veszi kezdetét, ha a hónap végégig nem kap új helyet az itt működő közösség...
A házat védelmébe vette az ÓVÁS! Egyesület is. Szerintük az épület „valószínűleg az egyik utolsó, 30-as évekbeli Bauhaus épület, amely évtizedek óta fontos kulturális szerepet tölt be, megőrzése közösségi szempontból fontos igazán. A Kultiplex egy szubkultúra fontos találkozási, közösségi tere, ha úgy tetszik, kultikus hely", írják.

Voir l'article complet en hongrois paru dans Népszabadság du 7 février 2008

2 commentaires:

  1. Oui !! La spéculation foncière et immobilière va bon train. La culture et ses manifestations d'avant garde sont menacées dans leur existence. Une forte mobilisation a lieu en ce moment et va se poursuivre contre la fermeture de ce centre.

    RépondreSupprimer