vendredi 8 février 2008

«Souvenirs curieux d'une espèce de Hongrois», par Georges Walter

Romancier des «Enfants d'Attila», journaliste de télé, radio et presse écrite, ami de Kessel et de Cioran, ce Français originaire de Hongrie a la mémoire bavarde et enthousiaste.
...
Né à Budapest en 1921, ayant grandi à Nice, cette «espèce de Hongrois», comme l'appela un jour un cacique du «Figaro», a tout fait - y compris l'horloger, comme son père. Il a travaillé pour les services d'information de l'armée américaine, été politologue sur RTL, chroniqueur judiciaire sur France-Inter, grand reporter pour «l'Express», critique littéraire au «Figaro», et il a même présenté le journal télévisé de la première chaîne au début des années 1970. Il a connu la guerre du Vietnam, l'indépendance de l'Algérie, la dictature des colonels grecs, l'entrée des chars russes dans Budapest, l'Amérique de Nixon et la Chine de Mao...
Mais la seule et unique passion de Georges Walter, c'est la littérature. Des «Enfants d'Attila» à «Sous le règne de Magog», des «Vols de Vanessa» a «Wingapoh! Captain Smith», d'«Enquête sur Edgar Allan Poe» aux «Pleurs de Babel», Walter est un formidable romancier d'aventures, un infatigable chasseur de trésors, un rêveur d'Amérique qui peint à fresque."
Jérôme Garcin
Extraits d'un article paru dans BiblioObs.com

«Souvenirs curieux d'une espèce de Hongrois», par Georges Walter, Tallandier, 690 p., 29 euros (en librairie le 14 février).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire