jeudi 20 mars 2008

Concert en hommage à György Kurtág le 2 avril à 17 h à Bordeaux

Interférences Hongroises

Soirée musique classique Librairie Mollat Salon Albert Mollat à Bordeaux
Découverte de la musique hongroise à travers la musique de György Kurtág, compositeur hongrois de grand talent. Les oeuvres sélectionnées (de Joseph Haydn et Robert Schumann) autour des Microludes pour quatuor à cordes de György Kurtág seront interprétées par le Quatuor Rosamonde. Cette soirée sera l’occasion d’accueillir nos invités autour d’un cocktail hongrois.
Invités: György Kurtág compositeur, le Quatuor Rosamonde interprètes, Aymar de Baillenx consul honoraire de Hongrie à Bordeaux
Evénements Contact : Adrien Gobbo 06 77 28 63 64

Concert en hommage György Kurtág le Quatuor Rosamonde musique György Kurtág Né en Roumanie en 1926, György Kurtág vit actuellement dans la région bordelaise. Il commence le piano en 1940 puis part à Budapest en 1946. En 1957-58, il réside à Paris où il est élève de Marianne Stein et suit également les cours d’Olivier Messiaen et de Darius Milhaud. De retour à Budapest, il écrit le Quatuor à cordes, opus n°1 et devient professeur de piano, puis de musique de chambre à l’Académie de musique de 1967 à 1986. L’essentiel de ses oeuvres est dévolu à la petite forme, et en particulier la voix, en laquelle il voit un instrument aux possibilités nouvelles. La reconnaissance ne viendra qu’en 1981: les Messages de feu Demoiselle Troussova, envoyés au comité de lecture de l’Ensemble Intercontemporain, attirent l’attention de Pierre Boulez qui décide d’en programmer la création, qui est un triomphe. Depuis lors,G. Kurtág devient un compositeur de renom international, a fortiori depuis sa retraite de professeur. Le Festival de Salzbourg lui consacre ainsi des séries de concerts en 1993 et 2004. De 1993 à 1995, il est compositeur en résidence auprès de l’orchestre philharmonique de Berlin et de son chef Claudio Abbado. De nombreux prix prestigieux, hongrois et étrangers, l’ont récompensé. En 2006, l’Université de Louisville dans le Kentucky a décerné à Kurtág le «Grawemeyer Award in Music Composition », pour Concertante op. 42 pour violon, alto et orchestre.

Mercredi 2 avril à 17h Librairie Mollat, Salon Albert Mollat Documentaire: György Kurtág: « L’homme Allumette » de Judith Kele Dans ce documentaire, Judith Kele recueille les propos de l’auteur sur son oeuvre, sur la musique, sur les rencontres qui ont façonné son univers personnel: ainsi, paraissent devant la caméra des grands noms de la musique classique, auxquels Kurtág a transmis sinon une passion, des révélations sur la musique en général. Le compositeur se raconte ainsi sans détour, allant à l’essentiel: il reconnaît lui-même qu’il doit à la psychanalyse, d’être ce qu’il est: un homme reconstruit, capable d’une « tenue morale », qui sait se concentrer sur les choses essentielles. Le film réalisé par Judith Kele est donc d’autant plus opportun que Kurtág ne peut plus jouer de piano, et se consacre à présent, à la seule chose qui lui reste, mais qui lui permet aussi de découvrir de nouveaux aspects de la musique: l’enseignement. Le film est une évocation de ses activités, de sa personnalité âpre et généreuse, méditative et concentrée. Ce qui frappe dans le documentaire c’est son écoute aux replis de l’identité refoulée et cachée des êtres; sa sensibilité vers l’autre.
Contact: Nicolas Denoize musique / classique 06 60 12 76 70

OEuvres (liste incomplète):
Huit duos pour violon et cymbalum, opus 4 (1960-61),
Les Propos de Peter Bornemisza, opus 7 (1963-68),
Quatre chants sur des poèmes de János Pilinszky, opus 11 (1973-75),
Douze microludes pour quatuor à cordes (1977),
Grabotiez für Stephan, opus 15c pour guitare et orchestre (1978-79, rév. 89),
Messages de feu Demoiselle Troussova pour soprano et ensemble (1976-80),
Scènes de roman (1981-82),
Officium breve pour quatuor à cordes (1989),
Songs, Songs of Despair and Sorrow (choeur et ensemble, 1980-1994)
Stele, opus 33 pour grand orchestre (1994)

Le Quatuor Rosamonde
Ce quatuor à cordes, fondé en 1981, réunit des instrumentistes au rayonnement international. Il est à l’aise dans tous les styles comme en témoigne la richesse de son répertoire et de sa discographie, qui s’étend de la musique viennoise du XVIIIe siècle à la création contemporaine. Héritier de l’Ecole française de quatuor, le Quatuor Rosamonde se produit régulièrement aux Etats Unis, dans les plus grandes salles européennes et en Asie. La critique internationale a salué «la beauté de leur sonorité», «la justesse de leur style», « le raffinement et l’élégance de leur phrasé ».
Membres: Agnès Sulem-Bialobroda, violon, Thomas Tercieux, violon, Jean Sulem, alto, Xavier Gagnepain, violoncelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire