samedi 14 février 2009

Josef Nadj et Akosh Szelevényi - Entracte au Théâtre de la Ville jusqu'au 14 février 2009

Josef Nadj et Akosh Szelevényi déconstruisent le récit de vie en étirant immodérément le temps. Ils mettent magistralement en scène, en son et en mouvement, les états de transformation qui se glissent entre les actes...
Josef Nadj et Akosh S. partagent leur origine magyare et un long parcours de réflexion sur l’identité. Chacun travaille la matière des territoires, l’exil, l’appartenance à des lieux rêvés, éphémères et malléables. Leur collaboration vise un tissage serré, une osmose à bâtir entre ces formes identitaires que sont les gestes et les sons. L’univers poétique et mutique de Josef Nadj est soutenu ici par la composition d’Akosh S. qui partage sa gravité, sa force, son jeu avec l’absurde réalité et l’humour grinçant qui en découle.
Lorsqu’on assiste à Entracte, le flux puissant de la musique emporte les habitudes, les automatismes d’analyse et transforme le regard en bousculant l’écoute. Il y a de la démesure dans l’œuvre d’Akosh S. , de la folie et du génie. Dans cette coulée de sons qui traverse l’infinie diversité de l’univers et participe à ses incessantes modifications, se mêlent attaques brutales et suspensions à vide. Au centre du paysage scénique, quatre musiciens modèlent la matière sonore dans laquelle agissent quatre danseurs..."
Extrait d'une critique parue sur paris-art.com
Réservations et renseignements au Théâtre de la Ville

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire