vendredi 21 décembre 2012

Les lycéens hongrois ne voient pas l’avenir en rose

"Par Hélène Bienvenu.
Cela fait depuis début décembre que les étudiants et lycéens défilent dans les rues de Hongrie, faisant la une des journaux et donnant du fil à retordre au gouvernement de Viktor Orbán.

Réforme de l'éducation reloaded : une décision explosive ?

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur de ce même gouvernement décidée en janvier 2012 semblait être passée comme une lettre à la Posta (la rentrée 2012 a eu lieu sans grande manifestation, avec environ 30 000 inscrits de moins que l’année précédente), la nouvelle mouture de la réforme prévue pour la rentrée 2013 a provoqué un véritable tollé dans les facs et les lycées du pays.
Depuis la rentrée 2012, des dizaines de milliers d’étudiants hongrois entrant en première année se sont vus obligés de débourser entre 600 et 3 500 € par semestre en fonction de la spécialité choisie (1 000 euros en moyenne). Jusqu’en 2011, la Hongrie dispensait 53 000 de ses meilleurs lycéens de la totalité des frais de scolarité sur la base de leur résultat au baccalauréat. Il étaient 20 000 de moins en 2012." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire