jeudi 24 septembre 2015

Réfugiés : la Hongrie rejette "l'impérialisme moral" de Merkel

"Quelle que soit la décision que prendra l'Allemagne, cela ne vaut que pour elle", a déclaré le Premier ministre hongrois Viktor Orban.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a rejeté mercredi "l'impérialisme moral" que tente selon lui d'imposer la chancelière allemande Angela Merkel au reste de l'Europe concernant l'accueil des réfugiés, et proposé un plan en six points pour régler la crise. "Le plus important est qu'il n'y ait pas d'impérialisme moral" sur la question de l'afflux des migrants, a-t-il déclaré à la presse à Bad Staffelstein (Sud), en réponse à une question sur ce qu'il attendait aujourd'hui d'Angela Merkel. Il a demandé le droit pour son pays d'agir différemment de l'Allemagne." La suite sur lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire