jeudi 17 septembre 2015

Viktor Orban encourage un schisme au sein de l’Union européenne

"Depuis de longs mois, Viktor Orban s’est fait le bruyant défenseur d’une Europe blanche et chrétienne, qui ne saurait absorber beaucoup d’étrangers venus d’autres cultures sans y perdre son âme. Mais de quel christianisme s’agit-il  ? La crise des migrants met en effet à nu une ligne de fracture entre un christianisme «  politique  », tel que peut le pratiquer en Russie Vladimir Poutine, et un christianisme «  évangélique  », porté par le pape François, résolument tourné vers les pauvres, mais aussi par Angela Merkel, figure de proue du courant chrétien-démocrate au sein de l’Union européenne et imprégnée, dans sa jeunesse, par le protestantisme «  résistant  » de l’ancienne Allemagne de l’Est." La suite sur lemonde.fr (version abonnés ou en kiosque)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire