dimanche 27 août 2017

Budapest, capitale mondiale des "escape games"

"Résoudre une suite de défis logiques et s'extraire d'une salle fermée en moins d'une heure. Né au Japon, l'escape game a été développé en Hongrie, avant de s'étendre à toute l'Europe. A Budapest, ces casse-tête souterrains sont devenus une attraction touristique aussi prisée que les bains thermaux.
Au milieu d'une cave carrelée constellée de miroirs, un cadavre en plastique gît dans une mare de faux sang. Dans ce décor inspiré du thriller américain Saw, les cinq ou six joueurs habituellement enfermés à Paniq Szoba (« Chambre panique ») ont une heure pour retourner dans tous les sens le pistolet factice, la potence et les autres indices disséminés çà et là et s'extirper de leur prison. Une salle parallèle permet à deux groupes de se mesurer à distance. Coût de la frayeur ? Dix euros par cobaye." La suite sur marianne.net (Article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire