mercredi 23 août 2017

Hongrie. Le Sziget 2017, pas un grand cru

"Le rassemblement alternatif de jadis, devenu mastodonte pop rock des festivals européens, n’a pas livré un spectacle digne de son 25e anniversaire, déplorent les critiques locaux.
Depuis 1993, les festivaliers en quête de baffles poussés à fond, de nuits à la belle étoile et de baignades dans le Danube colonisent, le temps d’une semaine d’août, l’île d’Óbuda, située à la lisière du centre-ville de Budapest et autrefois occupée par une usine de bateaux. Qu’ils se nomment Chemical Brothers, Oasis, Lou Reed, Martin Garrix, Avicii, Limp Bizkit ou Stromae, nombre de rois des charts ont foulé au moins une fois l’une des nombreuses scènes du Sziget, un Woodstock hongrois accueillant également des spectacles de cirque et des stands d’ONG, en plus des dizaines de concerts chaque soir." La suite sur courrierinternational.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire