dimanche 10 septembre 2017

A Budapest, la drôle de rentrée d’une université en sursis

"L’Université d’Europe centrale, fondée par le milliardaire américain George Soros, est menacée de fermeture.
Le monde universitaire hongrois redoute la disparition d’un pôle de la pensée critique.

Au cœur de Budapest, dans le hall de l’Université d’Europe centrale, des étudiants sirotent un café face à leurs ordinateurs. À première vue, rien n’indique que cette institution, formant 1 500 étudiants en master et doctorat, pourrait fermer ses portes d’ici à la rentrée 2018.
Depuis sa fondation, en 1991, cet établissement implanté à deux pas du Danube remet des doubles diplômes hongrois et américains. Mais en avril 2017, une nouvelle loi visant à réformer le fonctionnement des universités étrangères a changé la donne.
Elle prévoit désormais que les établissements non hongrois possèdent un campus dans leurs pays d’origine. Or, l’Université d’Europe centrale n’a jamais reçu d’élèves ailleurs qu’à Budapest." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire