jeudi 22 avril 2010

Analyse politique de Thomas Schreiber

“Cet éclatement de la nation hongroise est une des origines de l’extrême droite“

par Thomas Schreiber, journaliste et spécialiste de l'Europe centrale, le 20 avril, 5 jours avant le second tour des élections législatives.

Alors que le parti de la droite conservatrice, le FIDESZ, a déjà remporté la majorité des sièges au premièr tour, quel est son objectif pour le deuxième tour des législatives du 25 avril ?

Son objectif prioritaire, qui a toujours été le même depuis le début de la campagne électorale, est d’obtenir les deux tiers des suffrages. Seuil qui permet de procéder à des changements constitutionnels. Or Viktor Orban, le leader du FIDESZ, a des projets de réformes, tels que la réduction du nombre de députés et le renforcement des pouvoirs du président.

Alors que la Hongrie fonctionne comme l’Allemagne avec un pouvoir parlementaire fort, la droite souhaite présidentialiser le système à l’instar de la France. En fait, Viktor Orban aimerait devenir une sorte de Sarkozy." La suite de l'article sur tv5.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire