mardi 19 juillet 2011

Dans les médias, Hongrie à la censure

"Pendant les six mois où la Hongrie a présidé l’Union européenne, Viktor Orbán, chef de la droite populiste, s’est bien gardé d’appliquer sa nouvelle législation sur les médias, très critiquée par le Conseil de l’Europe ou le rapporteur de l’ONU. Ni perquisitions dans les rédactions, ni sanctions pour «atteinte à la morale» ou «informations partiales». Juste un peu de ménage dans l’audiovisuel public, où l’on a nommé des rédacteurs en chef loyaux au pouvoir." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire