vendredi 22 juillet 2011

En Hongrie, l’extrême droite prospère en écrasant les Tsiganes

"A Gyöngyöspata, le parti anti-Roms a conquis la municipalité après avoir fait régner la peur.
Entre le crucifix et les trophées de chasse qui ornent les murs de sa salle à manger, Oszkár Juhász, le chef local du parti d’extrême droite Jobbik, sait que son heure est venue. Dimanche, ce vigneron de 36 ans au visage poupin a été élu maire de Gyöngyöspata" La suite sur liberation.fr version payante

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire