mardi 26 juillet 2011

Fin de la dolce vita - Impôt sur la malbouffe

"Une nouvelle taxe sur la «junk food» vise à améliorer l’état de santé de la population hongroise et enrichir les caisses publiques à partir de septembre. Cependant, les acteurs du secteur agroalimentaire doutent de l’efficacité de la mesure.

Un régime strict sera prescrit aux Hongrois dès leur retour de vacances. En effet, le Parlement hongrois a récemment adopté l'instauration d'une taxe sur certains aliments pour lutter contre l'obésité. L’idée de taxer la junk food avait été évoquée pour la première fois il y a à peine un an, à l'été 2010, par l’Association stratégique pour les hôpitaux hongrois (Stratégiai Szövetség a Magyar Kórházakért Egyesület). Bien que la première proposition de loi basée sur cette suggestion, visait à faire payer les producteurs de gourmandises à partir de 2012, la taxe entrera en vigueur dès la rentrée." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire