lundi 10 avril 2017

En Hongrie, Orban s’en prend aux ONG

"Un projet de loi veut obliger les associations à révéler le nom de leurs donateurs étrangers.
Stefania Kapronczay est assez représentative de ces trentenaires hongrois qui déplaisent fortement au premier ministre Viktor Orban. Elle figure cette année sur la liste des cinquante femmes les plus influentes du pays, un classement établi par le magazine Forbes. Mme Kapronczay est à la tête de Tasz, une ONG fondée en 1994. Ses vingt-huit employés apportent un soutien juridique à des citoyens estimant que leurs droits fondamentaux ne sont pas respectés.
Vendredi 7 avril, le parti Fidesz de M. Orban a déposé un nouveau projet de loi. Ce texte oblige les organisations non gouvernementales à déclarer toutes leurs ressources étrangères. Les noms des donateurs seront listés sur un site, publié par l’exécutif. Le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros – bête noire de Viktor Orban – y figurera alors en bonne place : l’Open Society Foundations (OSF), déjà boutée hors de Russie, est la plus généreuse dans le pays. En 2016, elle a distribué 3,6 millions de dollars (3,4 millions d’euros) aux ONG de Budapest." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire