vendredi 12 mai 2017

En Hongrie, Viktor Orban attaqué par d’ex-compagnons de route

"Des intellectuels conservateurs mettent en cause la dérive autoritaire du premier ministre hongrois.
La révolution conservatrice, dont le premier ministre hongrois s’est fait le chantre en Occident, pourrait bien se voir entravée par des contre-feux imprévus. Car les critiques inédites d’intellectuels de droite dans les médias de ce petit pays d’Europe centrale sont perçues par les commentateurs comme le signe d’une usure du pouvoir de Viktor Orban, l’un des dirigeants à la longévité la plus enviable, parmi ceux des vingt-huit pays membres de l’Union européenne (UE).
Au pouvoir depuis 2010, il fait face, ces dernières semaines, à la libération d’une parole jusqu’ici muselée par des intérêts partagés. Et d’autant plus grave qu’elle émane généralement d’anciens compagnons de route. Elle s’épanouit dans des médias qui échappent encore à l’emprise du premier ministre. Ces personnalités sont ulcérées par la campagne d’attaques lancée depuis janvier par le gouvernement populiste à l’encontre des ONG, de la liberté académique, de la presse, de Bruxelles et du philanthrope juif américain d’origine hongroise George Soros." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire