vendredi 12 mai 2017

Les intellectuels au secours de György Lukács

"Cet article a été publié sur la page Facebook du Budapest Kultur Lab, sur laquelle vous pouvez retrouver toutes les productions des étudiants du master 1 de l’Institut de journalisme de Bordeaux-Aquitaine (IJBA), en immersion à Budapest du 8 au 16 mai 2017.

Sa statue, son nom, son appartement… Tout doit disparaître ! György Lukács est LE philosophe marxiste à gommer de l’histoire culturelle du pays depuis l’accession au gouvernement de Viktor Orbán. Rencontre avec Ádám Takács, membre de la Fondation György Lukács et fervent défenseur de la mémoire intellectuelle du pays.
C’est au 2 quai de Belgrade au cœur du très prisé 5 ème arrondissement, face au Danube et au Gellért-hegy, que György Lukács s’est installé en 1945. Une situation idéale, pour ce philosophe majeur de Hongrie, reconnu pour ses théories sur « l’ontologie sociale et la conscience de classe ». Depuis sa mort en 1971, son appartement est resté intact et accueille curieux et chercheurs du monde entier sous un nouveau nom : les Archives György Lukács. Ádám Takács est fier de nous ouvrir la porte d’entrée. Fin avril, ce professeur de philosophie à l’université Lóránd Eötvös était à la tête d’un colloque autour de l’héritage des travaux de Lukács. « Des intellectuels du monde entier étaient présents pour défendre l’intérêt qu’ont toujours les œuvres de Lukács. Ils ont protesté contre son boycott en Hongrie ! »." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire