mardi 1 août 2017

Se réfugier à Montréal pour fuir la violence

"La famille Berki a fui l'ostracisme, le racisme et la violence anti-Rom de leur pays d'origine la Hongrie pour se réfugier à Montréal, la chance d'une vie selon Frida Berki, 18 ans.
"Je me sens mal pour ceux qui sont là-bas, ils n’ont pas eu la chance de venir ici." Frida Berki
Frida Berki raconte que des groupes hongrois attaquent des villages où les Roms habitent. Ils entrent dans les maisons, cassent des portes, des fenêtres et frappent les enfants. « Même si on appelle la police, ils ne font rien parce qu’on est des Roms » se désole la jeune femme." La suite et à écouter sur ici.radio-canada.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire