samedi 14 juillet 2018

Quand on enfermait des officiers français dans la « Bastille de Budapest »

"A Budapest, sur l'actuelle place de la Liberté - Szabadság tér - se dressait de 1786 à 1897 la "Bastille hongroise" où l'on a séquestré des officiers français en 1793 et réprimé dans le sang les révolutionnaires hongrois en 1848.
En réalité, Budapest n'existe pas encore quand est lancée la construction de la "Neugebäude" - Újépület en hongrois - par l'empereur autrichien Joseph II en 1786. L'agglomération formée alors par les cités de Pest, Buda et Óbuda n'atteint pas les 50 000 âmes mais commence à bénéficier du début du déclin de Presbourg (actuelle Bratislava) dont elle récupère une partie des fonctions administratives sur la partie hongroise de l'empire des Habsbourg. Conçue comme un grand espace pénitentiaire, la Neugebäude hérite rapidement du surnom de "Bastille hongroise", comme un sordide clin d’œil à son modèle parisien pris par le peuple de Paris le 14 juillet 1789 ..." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire