samedi 21 juillet 2018

Thomas Dévényi : « Il y a deux thématiques qui m’intéressent : la dignité et la mélancolie »

"Thomas Dévényi est un jeune photographe franco-hongrois né à Budapest et vivant en France depuis l'âge de sept ans. Formé comme journaliste à Lille, il a entamé depuis quelques années un travail photographique en partie inspiré par sa double origine. Entretien.
Tu rentres d’un reportage dans le nord-est du pays dans la région de Nyírbátor. Sur quoi travaillais-tu?
Je suis allé dans un village qui s'appelle Nyírvasvári pour rencontrer Tibor et Tünde Rostás, un père et sa fille, qui sont des musiciens tsiganes très impliqués dans la transmission de leur culture. Le grand-père de Tibor avait fondé le groupe Kék Láng qui est assez connu. Il me racontait qu'à cette époque tout le monde faisait de la musique dans le village, que c'était un groupe familial et qu'aujourd'hui c'est beaucoup plus compliqué de trouver des musiciens. Il faut aller jusqu'à Budapest car ils sont en voie de disparition. Ils se sont donnés pour mission de faire vivre cet héritage dans la région et de perpétuer la langue romani. Ils essaient de . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire