mardi 17 mai 2011

Hongrie: 2011, Annus miserabilis de la mise en loi de l’histoire

Par Paul GRADVOHL*
"La Hongrie, qui préside encore pour un mois le Conseil européen, est un pays ambivalent, dont les dirigeants tiennent des discours qui ne sont pas les mêmes sur le plan national et dans le cadre européen.
Les mesures attentatoires à la liberté d’expression et d’information contenues dans la loi sur les médias votée en décembre ont donné lieu à un étrange dialogue au terme duquel la Commission européenne, contre de maigres reculs, a finalement cédé sur l’exigence d’une mise en conformité stricte avec la Charte des droits fondamentaux (pourtant en vigueur depuis le 1er décembre 2009) [1]." La suite sur regard-est.com



*Maître de conférences habilité, civilisation de l’Europe centrale, Université Nancy2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire