jeudi 12 mai 2011

Hongrie: patrouille avec la milice de Hajduhadhaza

"A Hajdúhadháza, aux confins orientaux de la Hongrie, une poignée de miliciens d’extrême droite font des rondes pour lutter contre la « criminalité tsigane ». En attendant l’arrivée des renforts… Troisième étape de notre reportage.

Retrouvez les précédents articles du reportage en Hongrie : La Garda meurt mais ne se rend pas et Au coeur du quartier rom à Gyöngyöspata

Hajdúhadháza, 24 mars 2011

Facebook, c’est sympa, ça aide les Tunisiens à renverser Ben Ali, les Égyptiens à faire dégager Moubarak… Et le leader de l’extrême droite hongroise, Gábor Vona, à mobiliser des miliciens pour les envoyer patrouiller dans les quartiers roms. Il l’annonce sur sa page perso:

En avril, les habitants de Hajdúhadháza offriront le gîte et le couvert à 200 miliciens.

Pas sûr que tout le monde like, a fortiori la communauté tsigane.

Trois heures de route séparent Budapest de Hajdúhadháza. Cette petite ville d’une douzaine de milliers d’habitants est nichée à l’extrémité Est du territoire, à l’autre bout de la « Puszta » : une plaine quasi désertique et marécageuse, qui fait la fierté des Hongrois si j’en crois ce que m’a raconté János Farkas, le leader rom de Gyöngyöspata, le précédent village que j’ai visité. Sur ce point, je choisis ne pas le croire. C’est vide, laid, interminable…" La suite sur owni.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire