mardi 10 mai 2011

Hongrie: la Garda meurt mais ne se rend pas

"Who are they ? Nazis ?

C’est vrai qu’on pourrait s’y méprendre…

Budapest, 15 mars 2011, jour de la fête nationale hongroise. Un touriste anglais me demande qui sont ces centaines de crânes rasés qui s’installent tranquillement sur la place des Héros, à quelques mètres du musée des Beaux-Arts. Sous un soleil éclatant et dans une atmosphère bon enfant, la garde nationale hongroise, une milice liée au parti d’extrême droite Jobbik, prend possession des lieux pour commémorer la date anniversaire de la révolution de 1848. Venues des quatre coins de Hongrie, les garnisons de «gardistas», ainsi qu’on les appelle ici, débarquent progressivement et quadrillent l’endroit en longues rangées, sous l’œil bienveillant de quelques dizaines de sympathisants." La suite sur owni.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire