mercredi 18 mai 2011

Premières impressions, premières critiques

"Haro sur la nouvelle loi fondamentale

«A tonalité conservatrice», «antilibérale» , «antidémocratique», voilà quelques uns des mots qui ont été utilisés de toute part pour qualifier la nouvelle loi fondamentale hongroise.


Votée par le Parlement le 18 avril et signée par le Président de la République quelques jours plus tard, le texte permettrait, selon ses détracteurs, d’asseoir et de pérenniser convenablement la place du Fidesz. La nouvelle Constitution proposerait en outre une conception traditionnaliste de la Hongrie et de la vie en société. " La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire