mardi 17 mai 2011

Hongrie: La Constitution de la «zone grise»

"Pour les uns, c'est la touche finale à la transition démocratique de la Hongrie qui lui offre un cadre cohérent pour le 21e siècle. Pour les autres, c'est un «cheval de Troie de l'autoritarisme» (Guy Verhofstadt). La nouvelle Constitution hongroise a été adoptée le 18 avril 2011 par l'Assemblée nationale (Országgyűlés), sous l'empreinte du Fidesz, le parti de droite au pouvoir.

En toile de fond, c'est une des promesses de campagne qui est tenue: la Constitution en vigueur datait en effet d'août... 1949. Malgré de lourds amendements apportés en octobre 1989, lors de l'effondrement du régime communiste, la Hongrie est ainsi restée pendant plus de vingt ans le seul pays de l'ex-bloc communiste à n'avoir pas adopté de nouvelle Constitution. De l'avis général, il était donc temps d'y remédier. En revanche, la méthode employée, ainsi que le contenu et l'application pratique du texte qui entrera en vigueur le 1er janvier 2012, consacre une réforme en profondeur des structures politiques, économiques et sociales du pays, soulèvent une controverse majeure qui dépasse les frontières nationales." La suite sur regard-est.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire