samedi 22 novembre 2014

Ce n’est pas le pipeline qui compte mais le gaz

"Par La Voix de la Russie
La Pologne, la Slovaquie et la Hongrie veulent créer avant 2020 un réseau commun de transport de gaz, ce qui leur permettra d’acheminer du gaz dans la direction méridionale. L’Union européenne ne cache pas que ce réseau doit aider l’Europe centrale et orientale à en finir avec sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie et à faciliter les livraisons de gaz en flux inversé à l’Ukraine. Cependant, le problème réside pour l’UE dans le fait qu’il faudra de toute façon remplir le pipeline régional « antirusse » de gaz en provenance de la Russie, rappelle notre commentateur Piotr Iskenderov." La suite sur ruvr.ru

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire