lundi 24 novembre 2014

La pile trip-hop de Budapest

"Oui, pourquoi Budapest et pas Rodez ou Villefranche-de- Rouergue, quand on est un groupe à forte implantation aveyronnaise et qu’on cherche un nom de scène ? Certes, en matière d’aligot-saucisse, Rodez ou l’Aveyron semblent mieux dans leur élément qu’en matière de trip-hop, et la Transhumance ne fera jamais concurrence à Massive Attack (quoique, «Trans’Humans»...). Le groupe a donc choisi un nom de capitale plus exotique et mystérieuse, avec sûrement une histoire derrière pour justifier ce choix." La suite sur centrepresseaveyron.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire