mercredi 26 novembre 2014

Des ouvriers hongrois étaient payés 2 euros de l'heure

"Le préfet de la région Aquitaine a suspendu l'activité de la société hongroise de chaudronnerie OLP TECH, l'un des sous-traitants sur le chantier de la centrale photovoltaïque d'Arsac, au nord de Bordeaux. Les conditions imposées à 31 ouvriers hongrois étaient invraisemblables.
C'est le premier arrêté pris en France depuis la loi dite «Savary» de juillet dernier sur les travailleurs détachés. La préfecture de la région Aquitaine vient de suspendre l'activité de la société hongroise de chaudronnerie OLP TECH, l'un des sous-traitants sur le chantier de la centrale photovoltaïque d'Arsac, au nord de Bordeaux. Les conditions imposées à 31 ouvriers hongrois étaient hallucinantes: onze heures trente de travail quotidien payées huit, un seul jour de repos hebdomadaire et un salaire de 2, 22 euros de l'heure…" La suite sur lefigaro.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire