samedi 8 avril 2017

Le pouvoir hongrois s’attaque à l’université du milliardaire américain George Soros à Budapest

"Le parlement a voté mardi une loi qui prévoit de priver de licence les instituts d’enseignement étrangers qui ne disposent pas de campus dans leur pays d’origine. La cible ne fait aucun doute.
Le blitzkrieg engagé par le premier ministre hongrois Viktor Orbán contre sa bête noire, le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros, a fait 1500 victimes collatérales mardi 4 avril: les étudiants inscrits à l’Université d’Europe centrale (CEU) de Budapest, qui prennent conscience du caractère désormais très incertain de la poursuite de leurs études.
Malgré la pluie de critiques internationales, la mobilisation de 900 chercheurs, de 17 Prix Nobel, et en dépit, surtout, de la marche de 10 000 personnes dans la capitale hongroise dimanche, le parlement a adopté selon un dispositif accéléré, par 123 voix contre 38, une loi visant à mettre un terme aux activités de cette université anglophone prestigieuse." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire