mardi 18 juillet 2017

Avec George Soros, la Hongrie et Israël ont un ennemi commun

"Avant la visite, ce mardi, du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à Budapest, l’Etat hébreu a mis en sourdine ses critiques face à la campagne aux relents antisémites contre le philanthrope George Soros.
Après sa rencontre avec Emmanuel Macron à Paris, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou poursuit sa tournée européenne de cinq jours à Budapest afin d’y rencontrer le premier ministre nationaliste et conservateur Viktor Orban. Une première puisque aucun chef de gouvernement israélien n’a visité la Hongrie depuis la chute du communisme en 1989.
A priori, le chef du gouvernement israélien ne devrait pas avoir grand-chose en commun avec son homologue hongrois mais le courant semble passer entre les deux hommes, qui se sont déjà entretenus au téléphone à plusieurs reprises. Parce qu’ils partagent les mêmes convictions anticommunistes et conservatrices mais également parce qu’ils ont la même aversion pour le milliardaire et philanthrope juif d’origine hongroise Georgy Schwartz, alias George Soros (88 ans)." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire