mercredi 19 juillet 2017

Les Roms, des citoyens comme les autres ?

Pourquoi les Roms suscitent-ils le rejet en Europe ? Aux quatre coins de l'UE, cette enquête fouillée sur les raisons de cette stigmatisation déconstruit au passage des préjugés tenaces.
En République tchèque, 28 % des enfants roms sont toujours scolarisés dans des écoles pour déficients mentaux, malgré la condamnation de la Cour européenne des droits de l'homme. Aujourd'hui, la situation des Roms est pire dans les États membres que sous le communisme. L'Union européenne a pourtant investi des milliards d'euros pour faciliter l'intégration de cette minorité, sans changement notable. Alors qu'en France on l'expulse et on lui dénie toute possibilité d'intégration, à Berlin, la communauté rom – aussi nombreuse que sur le territoire français – semble trouver une place dans la société allemande. Comment expliquer une telle différence ? Entre aberrations politiques et montée des populismes, cette population stigmatisée symbolise l'histoire d'une Europe qui se fissure.
Au-delà des clichés
Cette enquête riche d'archives dresse le portrait d'une minorité aux identités multiples et aux origines méconnues. Députés européens, sociologues, historiens et activistes aux points de vue parfois divergents se succèdent pour démonter les stéréotypes tenaces qui poursuivent les Roms. Le réalisateur Samuel Lajus nous emmène aussi dans les pays de l'Est, de la Hongrie à la République tchèque en passant par la Roumanie. Un tour d'horizon glaçant qui permet de mieux appréhender la réalité de cette communauté encore marginalisée."
A regarder sur Arte (91 min.) jusqu'au 24 juillet 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire