vendredi 18 janvier 2019

« En Europe de l’Est, les régimes ­ont entrepris la destruction pure et simple de l’Etat de droit et de ses garanties »

"Selon la journaliste hongroise Réka Kinga Papp, des gouvernements nationalistes et populistes tels que ceux de Viktor Orban, en Hongrie, et Jarosław Kaczynski, en Pologne, englobent des sujets comme le refus de ­l’immigration ou celui d’accorder des droits aux minorités dans leur offre politique conservatrice.
En Europe de l’Est, la notion de guerre culturelle évoque quelque chose de très différent de ce qu’elle désigne aux Etats-Unis. Le Kulturkampf (« combat culturel ») désigne la lutte que livra le chancelier ­Bismarck contre l’influence culturelle et sociale de l’Eglise catholique dans le royaume de Prusse puis l’Empire allemand, au cours des années 1870 et 1880. Le Kulturkampf a profondément marqué l’histoire de nombreux pays de cette région.
Aujourd’hui, l’expression trouve un nouvel usage ­politique et social, qui fait écho à cet héritage ­historique. Il désigne la reprise en main des ­institutions culturelles et l’usage de la culture ­institutionnelle (théâtres, musées, médias…) par des gouvernements nationalistes et populistes tels que ceux de Viktor Orban, en Hongrie, et Jarosław Kaczynski, en Pologne. Ces dirigeants se posent ­explicitement en arbitres des questions culturelles – non pas au sens des sujets de société, mais ­vraiment sur les questions d’offre culturelle – à la fois sur le plan symbolique, et sur un plan très concret en soutenant certaines institutions et en en fermant d’autres." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire