mardi 22 janvier 2019

En Hongrie, les manifestations s’intensifient contre Viktor Orbán

"Des milliers de manifestants ont défilé en Hongrie et dans les rues de Budapest ce samedi 19 janvier. Ils s’opposent à une loi sur le travail “esclavagiste” mais aussi à la dérive autoritaire du président Viktor Orbán.
C’est une manifestation comme on en voit peu souvent en Hongrie. Samedi 19 janvier, ils étaient des milliers à défiler dans les rues de Budapest à l’appel des opposants du Premier ministre Viktor Orbán. La cause, une réforme du Code du travail qualifiée “d’esclavagiste” par les syndicats qui permet aux patrons d’imposer aux salariés jusqu’à 400 heures supplémentaires contre 250 actuellement en les payant jusqu’à trois ans plus tard. Certes, le pays est en manque criant de main d’oeuvre (le chômage avoisine les 4%), souffre de la fuite de ses travailleurs (près de 600 000 depuis 2010) et de la baisse de la natalité. Mais cette loi, adoptée le 12 décembre, est très défavorable aux salariés : si un employé est au chômage technique après une période où il a effectué beaucoup d’heures supplémentaires, son employeur peut faire la moyenne du volume de travail effectué. Un mode de calcul faisant tout simplement disparaître les heures supplémentaires et qui scandalise les syndicats. Ces derniers n’ont pas été consultés lors de l’élaboration de la réforme, les poussant à s’unir pour l’occasion." La suite et vidéo sur francetvinfo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire