mardi 12 janvier 2010

Echos et voeux pieux

"Le Président de la République de Hongrie, M. László Sólyom, a appelé les forces politiques à la réconciliation estimant que cette année 2010 offrait au pays, du fait des élections législatives du printemps, la possibilité d’un nouveau départ pour la politique et les affaires publiques. On ne saurait douter que cette année verra, en effet, de nombreux départs, ainsi que des retours inattendus sur la scène politique. Comment pourrait-il en être autrement, alors que certains membres du Fidesz attendent leur heure depuis si longtemps? En ce qui concerne les changements de fond, il est permis d’avoir quelques doutes. Il n’y a plus d’argent dans les caisses (même si certains magiciens vous trouveraient 200 milliards de forints pour les hôpitaux en moins de temps qu’il n’en faut pour dire «votez pour nous!» ) et, dans ce pays, il est difficile de gouverner tranquille sans ménager les sources de revenus des amis et de la famille." Extrait d'un article paru sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire