samedi 2 janvier 2010

La dame de fer n'en finit pas de rouiller

"Margaret Thatcher, une dame de fer inflexible et cassante
Des archives déclassifiées portant sur les six premiers mois de la "dame de fer" aux commandes du Royaume-Uni, laissent apparaître un personnage cinglant et particulièrement intraitable. Certaines réflexions à connotation raciste jettent le trouble.
...D'autres archives montrent que son caractère acariâtre pouvait, à l'occasion, l'amener à tenir des propos à caractère raciste. Elle expliquait ainsi, comme le relève le Guardian, son refus de donner asile en Grande Bretagne à 10 000 boat people vietnamiens, par le fait qu'ils prendraient la place de "citoyens blancs" dans des logements sociaux et provoqueraient des émeutes. "Tous les citoyens qui ont envoyé un courrier disant soutenir les boat-people devraient en héberger un chez eux", disait-elle sans ménagement. Elle se montrait beaucoup plus accueillante, par contre, pour les réfugiés blancs rhodésiens, polonais, ou hongrois "qui pourraient plus facilement s'assimiler à la population". Le Guardian parle à son propos d'un "degré de racisme personnel choquant"..." Extraits d'un article paru sur rtbf.be

En lisant sa biographie sur Wikipédia, on peut voir qu'elle rouille lentement. On peut aussi se souvenir qu'elle a laissé mourir Bobby Sands sans état d'âme mais que "le 10 décembre 2006, l'ancienne Premier ministre était «Profondément attristée» par la mort de l'ancien dictateur chilien Augusto Pinochet".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire