samedi 9 janvier 2010

Vue de Hongrie. Inquiétantes résurgences brunes

"Avec la complicité de la droite dite classique et de l’Église, l’extrême droite hongroise s’est arrogé un espace de plus en plus préoccupant en Hongrie. Ainsi, Vilmos Hanti, qui est à la tête du Measz, Association hongroise des anciens résistants et antifascistes, vient-il de se voir catalogué de « juif traître à la patrie » et menacé de mort sur un site d’extrême droite. Le crime de Hanti  : avoir eu l’affront, le 23 décembre 2009, lors de la 65e commémoration de l’assassinat du résistant Endre Bajcsy-Zsilinszky, de tracer un parallèle entre les fascistes de l’époque et l’extrême droite d’aujourd’hui." La suite de l'article sur l'Humanité du 8 janvier 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire