mercredi 7 novembre 2012

Budapest, la renaissance d’une métropole artistique

"Par Pierre Waline
Décidément, Budapest est une ville qui, outre la beauté imposante de son site et le charme et l’animation de ses grandes avenues et boulevards „à la parisienne” - le côté léché bon chic bon genre en moins mais les fantaisies architecturales en plus - n’arrivera pas à me décevoir, du moins sur un plan : sa vie musicale et théâtrale.
Pour ce qui est du théâtre, ceux qui connaissent ne me contrediront certainement pas, tant la chose me semble évidente. Ce qui vaut aussi bien pour le style „boulevard” que dans le répertoire classique ou contemporain. Et à des prix sans rapport avec ce que doit débourser un Parisien moyen. C’est ainsi que, pour l’équivalent d’une place de cinéma parisien, je me suis payé le luxe de revoir quatre fois de suite „La famille Tóth” („A Tóthék”) d’István Örkény ou encore trois fois la désopilante ”Naphtaline” („Naftalin”) de Jenő Heltay avec la géniale paire d’acteurs Csányi Sándor/Szervét Tibor au théâtre Radnóti (mais je pourrais en citer dix autres de ce niveau)." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire