samedi 17 novembre 2012

La saison des prix, à Saint-Nazaire aussi

"La saison parisienne des grands prix littéraires a connu ici, cette année, une résonance particulière à Saint-Nazaire. Le directeur de la Maison des écrivains étrangers et traducteurs (Meet), Patrick Deville, était, comme on le sait, en lice pour quatre d'entre eux, et a obtenu le prix Femina.
Cette agitation passée, Saint-Nazaire va se souvenir qu'elle décerne aussi ses prix littéraires. Et que pour être moins prestigieux que le Goncourt, ils n'en récompensent pas moins d'authentiques écrivains. Ils seront décernés ce samedi soir, dans le cadre des rencontres littéraires internationales Meeting.
Le Prix Laure-Bataillon a été créé en 1986 par les villes portuaires de Nantes et de Saint-Nazaire. Il tient son nom de la traductrice de DL;Julio Cortazar, et est organisé depuis 1993 par la Meet. Il récompense la meilleure oeuvre de fiction traduite en français dans l'année. Il est attribué conjointement à l'écrivain étranger et à son traducteur en langue française. Il est doté de 15 000 €, remis pour moitié à l'auteur et pour moitié au traducteur. Il sera remis à Péter Esterházy, dont l'oeuvre est traduite en une quinzaine de langues, pour le livre Pas question d'art, traduit par Agnès Járfás, aux éditions Gallimard." La suite sur ouest-france.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire