samedi 12 avril 2014

Hongrie : de quoi Orbàn est-il le nom ?

"Le succès du premier ministre sortant Viktor Orbàn au premier tour des élections législatives hongroises, ce 6 avril 2014 atteste du soutien populaire dont il bénéficie. Sa politique est pourtant régulièrement dénoncée au-delà des frontières. Pourquoi un tel hiatus ?
"Ne nous faisons pas d'illusion : la défaite est cuisante, et c'est une grande déception pour ceux qui voulaient changer de gouvernement". Ainsi s’exprime l'ancien premier ministre technocrate (2009-2010) Gordon Bajnai, au lendemain des élections législatives hongroises, qui ont vu la victoire écrasante du Fidesz (près de 45 % des voix), mais aussi une forte poussée du parti ultranationaliste Jobbik (plus de 20 %).
Membre de l’OTAN depuis 1999 et de l’Union européenne depuis 2004, la Hongrie n’échappe pas à la vague populiste et conservatrice qui s’exprime dans la plupart des pays du Vieux Continent. Mais la puissance de celle-ci puise ici sa source, certes dans la personnalité habile – certains diraient "cynique" – du premier ministre Viktor Orbàn, mais aussi dans une histoire et une géographie ayant contribué à rendre particulièrement sensible la "question nationale"." La suite sur lesechos.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire