jeudi 24 avril 2014

La Hongrie derrière le rideau, premier roman de Krisztina Tóth

"INTERVIEW «Code-barres»
Prenez un écrivain et des pêcheurs à la ligne, une fille qui surveille sa ligne et des jeunes gens qui meurent à la frontière, prenez un cahier d’écolier et une ligne de cosmétique, une ligne téléphonique occupée et du malheur sur toute la ligne, un ticket de ligne de métro et les lignes de la main, lisez, jouez, croisez, créez, c’est à peu près illimité. Code-barres, premier roman de la poétesse hongroise Krisztina Tóth, se présente en quinze chapitres comme autant de nouvelles. Les intitulés sont chaque fois assortis d’une expression contenant le mot «ligne». En français ..." La suite sur liberation.fr (version payante)
Krisztina Tóth Code-barres Traduit du hongrois par Guillaume Métayer. Gallimard, 204 pp., 18,50 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire