mercredi 21 mai 2014

Entre Budapest et Bruxelles, face-à-face et jeu de dupes

"Le premier ministre hongrois entend défendre la souveraineté de son pays au sein des Vingt-Huit. Malgré plusieurs entraves aux principes fondamentaux de l’Union européenne, la Hongrie n’a pas été sanctionnée.
Viktor Orban, le charismatique premier ministre hongrois, a une idée bien à lui du contrat qui lie son pays et l’Union européenne (UE). Il ne remet pas en cause le mariage célébré il y a tout juste dix ans mais, au prix de coups de force et de pas de côté, entend défendre la souveraineté de la « Nation hongroise » face à l’Europe, un « empire de bureaucrates » selon ses propres mots." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire